C’est quoi une vente à réméré ?

La vente à réméré est un échange commercial où on donne une chance au vendeur la possibilité de racheter ses biens à une durée limitée. Pour réacquérir ses patrimoines, le vendeur doit compenser le montant tout entier de l’achat en plus des autres frais engagés.

En quoi consiste une vente à réméré ?

La vente à réméré immobilier peut être appelée aussi vente avec possibilité de rachat. C’est une vente immobilière tout à fait réalisable dans ce secteur. En principe,elle consiste à vendre un bien immobilier en cas de problèmes financiers et de pouvoir le racheter ultérieurement dès qu’on est plus stable financièrement. Ce genre d’échange commercial est approprié aux propriétaires foncières qui sont malheureusement surendettées et n’arrivent plus à surmonter la situation.

En outre, il est plus facile pour les personnes qui ont des biens fonciers ou immobilier d’obtenir un prêt hypothécaire auprès des banques mais la vente à réméré permet au vendeur de récupérer ses patrimoines un jour ou l’autre. L’objectif de cette vente est surtout d’acquérir une somme d’argent suffisante pour pouvoir rembourser la totalité d’un emprunt ou pour financer un projet sans perdre définitivement ses biens immobiliers.

Par ailleurs, comme tout type de vente, la vente à réméré doit également être sous contrat signé par les deux parties devant un notaire.

Principe de la vente à réméré

La vente à réméré est le fait de vendre  un bien et de pouvoir le racheter un jour selon le contrat de vente.Normalement, le vendeur a quelques temps devant lui pour récupérer son bien. La durée de rachat du bien est mentionnée dans le contrat de vente mais la plupart du temps, elle est de six mois à cinq ans.Durant cette période, le vendeur peut vivre dans le logement à condition de verser un loyer à l’acheteur. Ce type de vente est  surtout destiné aux propriétaires de biens immobiliers surendettées.

Le déroulement de la vente à réméré

La vente à réméré se passe de trois étapes. La première étape concerne l’analyse de la situation financière du propriétaire du bien. Afin de savoir la capacité de remboursement de l’emprunteur, on fait une estimation du bien en calculant en même temps le montant à rembourser. Mais, on doit aussi considérer les dépenses annexes comme les frais de notaires, les indemnités,….

Dès que cette étape est réalisée, on rédige le contrat de vente à réméré en mentionnant le prix initial de la vente, la durée du contrat, le montant des indemnités de logement et le prix de rachat du bien. Le vendeur doit impérativement choisir un notaire pour défendre ses intérêts.

Ensuite, la seconde étape est destinée à la recherche de financement. Elle consiste à trouver un investisseur potentiel où le bien immobilier est vendu à bon prix. Dès que celui-ci est trouvé, l’acheteur et le vendeur établissent ensemble un contrat d’occupation des lieux. La dernière étape est le fait de racheter le bien vendu en réméré et respecter les termes du contrat pour éviter les litiges.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *