Astuces pour reconnaître les objets anciens de valeur

objets anciens

Tous les objets anciens ne sont pas forcément d’une grande valeur ! Inversement, quelques éléments rétro peuvent valoir plusieurs centaines d’euros, tant ils sont convoités. Comment les distinguer entre eux ? Le critère sur l’ancienneté n’est pas aussi important pour déterminer le prix d’un objet. Voici quelques pistes !

 

La notion d’ancienneté

La croyance populaire dans l’achat objet ancien veut que, plus une pièce est ancienne, plus elle a de la valeur. Cette vérité ne fait toutefois pas l’unanimité dans toutes les situations.

Ce principe s’applique par exemple aux poupées. Jusqu’à la fin du XIXè siècle, elles étaient encore fabriquées avec une tête en porcelaine ou en biscuit. Dans les années 1900, la fabrication industrielle retire ce charme chez ces jouets. C’est ainsi que les poupées de fabrication artisanale connaissent une forte convoitise.

En revanche, un objet provenant d’une personnalité populaire du XXè siècle a plus de valeur qu’un autre détenu par un inconnu au XIXè siècle. Cette situation illustre bien que le critère sur l’ancienneté n’est pas suffisant pour déterminer la valeur d’un bien.

 

La vaisselle des années 1970, une valeur sûre

La vieille vaisselle des années 1970 connaît un réel succès sur le marché actuel. Et ce, depuis que le vintage est devenu à la mode.

La porcelaine du Berry ou de Limoges peut aujourd’hui s’écouler facilement et rapidement, sur tous les canaux de vente physique ou numérique. La vente sera encore mieux pour ceux qui possèdent un service complet. Ce genre de pièce attire fortement les collectionneurs ainsi que les amateurs de décoration vintage.

D’ailleurs, force est de constater que la vaisselle contemporaine s’inspire fortement des éléments graphiques de cette époque de l’histoire. C’est ainsi que l’on retrouve des services aux inspirations basées sur le style et les éléments des années 70.

 

Les anciennes consoles pour satisfaire la tendance rétro-gaming

C’est un fait, la technologie évolue rapidement, tellement vite que les appareils perdent rapidement de la valeur. Un appareil est toujours amélioré si vite, que sa nouvelle version lui fait perdre sa valeur sur le marché.

Or, malgré ce rush du marché pour l’avancée technologique, les anciens appareils attirent la convoitise des amateurs de rétro-gaming. C’est ainsi que les consoles de jeux anciennes comme la Neo Geo ou la Nintendo 64 sont fortement recherchées et peuvent se vendre à plusieurs centaines d’euros.

Situation paradoxale, alors que les créateurs proposent de nouveaux jeux de plus en plus innovants, les collectionneurs préfèrent ceux où les personnages sont encore faits de pixels.

Toujours dans la catégorie des objets technologiques, certains ne sont pas si anciens, mais attirent tout de même la convoitise, comme les premiers téléphones portables des années 90, les lecteurs de musique des années 80 ou encore les anciens francs d’il y a un siècle.

 

Quelques critères pour reconnaître les copies des authentiques

L’essor du marché des objets a attiré les arnaques en tout genre. Prudence et vigilance sont maîtres mot lorsqu’il s’agit de distinguer la copie de l’authentique. Les éléments à vérifier dépendent de la pièce ancienne.

 

Photo ou carte postale

Il faut savoir que l’authenticité d’une photo vintage est reflétée par sa teinte chocolat. Ainsi, une photo jaunie perd en valeur. Au moment de la consultation de la photo, il peut être intéressant de vérifier si le cliché n’a pas été signé. Cela peut lui être une plus-value.

Quant à une vieille carte postale, elle n’a de valeur que si elle est vierge. Celle avec des compositions détaillées de vues disparues est également  plus intéressante pour les acheteurs.

 

Pièce en cuivre ou en étain

Comment savoir si un objet est vraiment en cuivre ? Il suffit de passer le test de l’aimant. Il ne devrait pas être attiré. Le cas échéant, c’est qu’il doit être en acier et recouvert de cuivre. Dans ce cas, il n’a aucune valeur. Il est également possible de gratter la surface avec une pièce de monnaie pour être sûr qu’il n’y a pas une autre matière sous la couche rouge.

Pour les pièces en étain, il faudra s’assurer qu’elles sont poinçonnées. À défaut, elles sont sans valeur.

 

La vaisselle

Qu’il s’agisse de vaisselle en céramique, en émail ou en faïence, l’élément principal à surveiller est le motif :

  • Les fleurs bleues correspondent aux années 20 et 30 ;
  • Les damiers rouges sont attribués aux années 40.

Pour ces pièces, l’authenticité réside dans les imperfections. Les dessins doivent être plus souples avec des couleurs pourvues de reliefs et de textures. Il est également important de vérifier l’état de l’émail, qui est plus esthétique.

 

Bibelots en ivoire

Il n’est pas rare de retrouver des objets en celluloïd ou en os se faisant passer pour des bibelots en ivoire. Comment faire la différence ?

L’os est pourvu de vaines laiteuses, tandis que le plastique est plus léger que l’ivoire.

 

Meubles

Il faut savoir que tous les meubles produits jusqu’à la fin du XIXè siècle étaient faits à la main. Ainsi, pour un meuble en bois avant cette époque, des imperfections devront apparaître, notamment des irrégularités.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.