Bâtiment naturel : quand la nature et l’architecture vont de pair

La conception de bâtiments naturels qui reproduisent des formes, des espaces et des textures naturels est devenue une tendance contemporaine. La nature a été une source d’inspiration pour les architectes de tous les temps

Depuis l’Antiquité, l’architecture a copié la nature. Déjà à l’époque préhistorique, certains monuments mégalithiques et tumulus reproduisaient les formes et les volumes des collines et d’autres caractéristiques géographiques. Par la suite et au fil des siècles, les architectures populaires et traditionnelles du monde entier ont partagé des valeurs et des formes avec la nature, à commencer par l’utilisation de matériaux extraits du milieu et la nécessité de s’adapter à leur environnement.

Bâtiment naturel ; la conception biophilique

 

Au cours de la dernière décennie, une tendance a commencé à se répandre parmi les architectes du monde entier qui traduit les valeurs de la nature dans leurs conceptions. Loin des contraintes de l’architecture populaire, leur intérêt se concentre sur la récupération et la mise en valeur des bénéfices d’un environnement brut dont les bâtiments naturels à Marseille et les villes ont eu tendance à s’éloigner au fil des siècles.

C’est une manière de projeter dans laquelle l’attention est portée sur des aspects de la nature tels que ses formes et ses textures, les espaces qu’elle génère et même les sentiments qu’elle produit. Cette tendance, qualifiée de design «biophilique», tente de produire un plus grand bien-être chez les personnes qui habitent les espaces, et qui identifient ces sensations et formes comme positives et saines.

On retrouve aujourd’hui une véritable résurgence dans la recherche de formes et d’espaces inspirés de la nature, qui intègrent souvent la végétation, les formes organiques et les matériaux naturels dans les bâtiments. Cette conception «biophilique» est sans aucun doute une tendance intéressante dans l’architecture contemporaine, bien qu’il soit important de la différencier de la conception bioclimatique, car la première n’est pas nécessairement liée à une plus grande durabilité de la construction, mais met plutôt l’accent sur le design et le «naturel» perception par le spectateur.

La conception bioclimatique, quant à elle, est la discipline qui traite de la construction dans une optique d’optimisation des ressources utilisées, pour améliorer sa performance énergétique et réduire l’impact environnemental tout au long de la vie utile du bâtiment.

Le site : https://www.ss2e-conseil.com/

Quand la nature et l’architecture vont de pair ; exemples de constructions naturelles

Maisons sur pilotis traditionnelles en Birmanie

 

Ce ne sont pas seulement ceux qui ont transmis les modèles d’architecture populaire de génération en génération qui se sont tournés vers la nature: les formes naturelles ont également inspiré les architectes «universitaires» à différentes époques historiques. Nous avons un cas en Espagne à Madrid, le pont sinueux de la Culebra de la Casa de Campo, conçu au 18ème siècle par Francesco Sabatini.

Pont Culebra dans la Casa de Campo de Madrid

 

L’un des architectes du XXe siècle qui s’est le plus plongé dans les formes naturelles et l’intégration avec leur environnement immédiat était peut-être Frank Lloyd Wright, avec des œuvres aussi célèbres que la Cascade House, qui s’élève entre les strates de la terre et entre la végétation, devenant une de plus élément du paysage à part entière. Un autre bon exemple du même architecte est son atelier-école Taliesin West, avec lequel il a réussi à se fondre dans les couleurs et les textures du désert de l’Arizona.

Pour finir…

Le retour au naturel ne s’est pas juste implémenté dans le recours des remèdes de nos grands- mères pour soulager les boubous ou pour faire tomber la fièvre, les architectes ainsi que les consultants en efficacité énergétique à Marseille font de leurs mieux pour rendre les bâtiments d’aujourd’hui aussi naturels que possible.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *