Combien de temps dure les chaleurs d’un chat femelle ?

Votre chatte n’est pas stérilisée et est sur le point d’avoir ses premières chaleurs ? Jetons un coup d’œil aux questions les plus courantes concernant les chaleurs d’une chatte, ainsi qu’à quelques conseils pour assurer la sécurité et le confort de votre chatte pendant cette période.

Un bref résumé…

  • Pendant la période d’œstrus, les chattes peuvent avoir des cycles de chaleur toutes les 2 à 3 semaines.
  • Les signes de « chaleur » comprennent des changements de comportement, des miaulements réguliers et des tentatives de fuite.
  • Il est très rare qu’une chatte saigne pendant ses chaleurs.
  • Gardez votre chatte à l’intérieur lorsqu’elle est en chaleur – si elle sort, il est presque certain qu’elle tombera enceinte.
  • Si vous n’avez pas l’intention de faire reproduire votre chatte, demandez à votre vétérinaire de la stériliser.

À quelle fréquence les chattes sont-elles en chaleur ?

Les « chaleurs » désignent le stade du cycle de reproduction de la chatte où elle est fertile.

Les cycles de reproduction ont lieu pendant la saison des chaleurs – la période des mois les plus chauds de l’année durant laquelle les chattes ont leurs cycles de reproduction. Pendant la période d’œstrus, les chattes peuvent connaître des  » cycles de chaleur  » toutes les 2 à 3 semaines, mais cela peut varier en fonction de chaque chatte.

Pour gérer plus facilement les chaleurs de votre chatte, testez la litière pour chat automatique.

Pendant combien de temps les chattes sont-elles en période d’œstrus ?

Si un cycle dure 2 à 3 semaines, les chattes sont généralement en chaleur pendant 3 à 10 jours. En général, une seule chaleur dure environ une semaine.

Pendant cette période, la chatte est fertile et recherche activement un mâle avec qui s’accoupler.

Ma chatte est-elle en chaleur ? Repérez les signes

Il peut être difficile de repérer si votre chatte est en chaleur, surtout pendant les premières saisons. Les changements de comportement et de personnalité sont les signes les plus importants à surveiller :

  1. Elle peut être plus affectueuse que d’habitude, se frottant contre les gens et les meubles. Cela dit, elle peut aussi devenir très grincheuse et agressive. Il n’est pas rare qu’il alterne entre ces deux comportements.
  2. Les chattes deviennent souvent bruyantes lorsqu’elles sont en chaleur, car elles essaient d’attirer l’attention des mâles qui se trouvent à proximité. Pour l’aider dans cette tâche, elle peut également pulvériser une urine très odorante.
  3. Si vous gardez votre chatte à l’intérieur pendant sa saison (une bonne idée, sauf si vous souhaitez qu’elle ait une portée), elle peut s’agiter et faire tout son possible pour quitter la maison.
  4. Parfois, les chats peuvent se coucher sur le ventre et agiter leur queue en l’air en miaulant, ce qui peut être assez inquiétant ! Ils peuvent également renifler et lécher leur zone génitale plus que d’habitude.

Les chattes saignent-elles lorsqu’elles sont en chaleur ?

Dans la grande majorité des cas, les chattes ne saignent pas lorsqu’elles sont en chaleur, bien que cela soit possible.

La présence de sang dans l’urine ou autour de la zone génitale peut être le signe d’une infection urinaire. Si vous voyez du sang, contactez immédiatement votre vétérinaire.

Comment aider votre chatte lorsqu’elle est en chaleur ?

Si votre chatte n’a pas été stérilisée, il est important d’accepter que son comportement est naturel lorsqu’elle est en chaleur. Ouvrez l’œil et, si le comportement de votre chatte vous cause des problèmes, demandez à votre vétérinaire quelles sont les solutions possibles.

N’oubliez pas que si une chatte s’aventure à l’extérieur lorsqu’elle est en chaleur, il est fort probable qu’elle tombe enceinte.

Vous ne souhaitez pas que votre chatte se reproduise ?

Si vous êtes certain de ne pas vouloir faire reproduire votre chatte, c’est une bonne idée de la faire stériliser. La stérilisation permet :

  • D’éliminer le risque de grossesse non planifiée ;
  • De réduire l’agressivité et les comportements liés au sexe ;
  • De réduire le risque de maladies comme le FIV et la leucémie ;
  • De diminuer l’errance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.