La médiation culturelle en France décryptée par Sylvie Laroche

sylvie laroche armee du salut mediation culturelle

Le concept de la médiation culturelle peut être défini comme la rencontre entre les organismes et les artistes avec le public dans le milieu de la culture. Cette relation se crée par l’intermédiaire de collectivités, d’institutions, de fondations, d’associations. Sylvie Laroche Armée du Salut, ancienne directrice nous en parle.

Qu’est-ce que la médiation culturelle à l’origine ?

La médiation culturelle est le processus qui consiste à jeter des ponts entre les domaines culturel et social, et à établir de nouvelles relations entre les sphères culturelle et publique. Elle couvre un large spectre de pratiques allant des activités de développement des publics aux arts participatifs et communautaires. Son but ultime est de faire de chaque personne, visiteur et spectateur, un véritable acteur culturel.

La médiation culturelle est un modèle particulier de médiation. En effet, elle englobe l’ensemble des actions qui ont pour objectif de mettre en liaison des personnes avec une œuvre artistique (œuvre musicale, performance artistique, installation, etc.) ou une proposition culturelle (concert, exposition, etc.)

 

Quelles sont les caractéristiques de la médiation culturelle ?

La médiation culturelle se caractérise par la mise en œuvre de ressources d’accompagnement, de conception et d’intervention. De manière générale, ces mesures sont destinées aux populations locales et aux publics du domaine culturel et artistique.

Sylvie Laroche Armee du Salut explique que cette approche est adoptée dans le but de promouvoir la variété des formes d’expression et les formes de participation à la vie culturelle.

Quel est la finalité de la médiation culturelle ?

Les finalités de la médiation culturelle sont multiples. Elles sont citoyennes, sociales, récréatives, et éducatives. En voulant travailler autant sur le registre du sens et de l’adaptation culturelle que sur celui de la cohabitation, la médiation culturelle s’inscrit dans une double vision de démocratisation culturelle (accéder au plus grand nombre de patrimoines, aux moyens culturels) et de démocratie culturelle (développement social, appropriation symbolique).

Sylvie Laroche Armee du Salut indique où exercer la médiation culturelle

« La médiation culturelle peut se réaliser dans plusieurs lieux » souligne Sylvie Laroche. Parmi les lieux disponibles il y a les associations, les lieux contemporains, les musées d’art, dls organismes qui diffusent les arts de la scène et les bibliothèques. Par ailleurs, les lieux du patrimoine et tout endroit qui permet de découvrir des objets artistiques ou culturels sont également concernés.

Comment fonctionne la médiation culturelle en entreprise ?

Le médiateur culturel intervient en entreprise lorsqu’on doit rassembler les collaborateurs sur un projet visant le tissage de relations, la mise en commun de connaissances, la résolution de problématiques et le rassemblement. Tous ces aspects sont nécessaires à une équipe unie et performante. Les activités culturelles en entreprise sont un véritable atout pour diminuer le stress et pour consolider l’esprit d’équipe. Elles permettent d’ailleurs d’optimiser l’ambiance de travail et la santé des collaborateurs.

Quel est l’intérêt de la médiation culturelle en bibliothèque ?

La médiation culturelle a pour but d’améliorer le sens du patrimoine culturel et le penchant pour les arts en garantissant un accès de toutes les personnes sans distinction aux œuvres culturelles et artistiques.

Selon Sylvie Laroche Armee du Salut, la médiation culturelle favorise la rencontre entre les citoyens, les documents, les œuvres et les expressions culturelles par l’intermédiaire d’animations, de conférences, de rencontres, d’ateliers et d’autres activités divertissantes.

La médiation culturelle en musée

La médiation culturelle en musée se heurte à plusieurs défis. La création qu’elle présente ne peut être assimilée en dehors de l’espace pour lequel elle a été conçue ce qui rend contradictoire la place qu’elle occupe dans le musée. Elle englobe un ensemble de services d’assistance des visiteurs qui prennent la forme d’ateliers, de visites guidées ainsi que de conférences. Ces prestations peuvent se baser sur des types d’interactions diversifiées en fonction du public visé et sur des instruments pédagogiques variables.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *