En quoi consiste l’électrocoagulation pour le traitement des eaux usées ?

En quoi consiste l'électrocoagulation pour le traitement des eaux usées

L’utilisation de l’électrocoagulation est un procédé très efficace pour le traitement des eaux usées. Le rejet de ces dernières dans l’environnement est la principale cause de la contamination des eaux de surface et souterraine. L’électrocoagulation a pour avantage d’être à la fois simple et moins coûteuse. Voyons justement les détails concernant ce procédé.

Traitement des eaux usées par électrocoagulation mémoire pour traiter les métaux lourds

L’électrocoagulation traitement des eaux est une technique qui consiste à éliminer toutes les substances polluantes présentes dans les effluents industriels. Pour ce faire, on fait passer du courant électrique à travers l’eau en question. Pour obtenir un produit coagulant, on utilise une anode (électrode négative) en aluminium. Grâce à l’effet du courant électrique, toutes les liaisons chimiques des métaux complexés sont cassées. Cette technique permet également de réaliser une prépolarisation des molécules.

Le traitement des eaux usées par électrocoagulation mémoire est en effet une méthode qui est connue pour être très efficace pour traiter des effluents constitués par des particules métalliques. Il s’agit par exemple des eaux de polissage (trowalisation, tribofinition) ou des effluents de galavanoplastie. L’électrocoagulation traitement des eaux nenécessite que peu de maintenance par rapport aux autres traitements et ne demande que peu de frais d’exploitation.

En d’autres termes, le traitement des eaux usées est un enjeu de qualité des milieux et de la ressource en eau. A l’époque, c’est la loi qui recommande que tout immeuble d’habitation doit être raccordé à un réseau d’assainissement collectif ou être doté d’un système d’assainissement autonome.

La répartition entre le mode d’assainissement collectif ou d’assainissement individuel, est devenue la décision de la maire ou le président d’établissement public de coopération intercommunale (EPCI) selon la densité urbaine. L’assainissement est donc majoritairement réalisé de manière collective et les logements non raccordés sont en général des maisons individuelles, plutôt implantéesdans la zone rurale.

Les différentes techniques utilisées

Le recours au traitement des eaux usées par électrocoagulation mémoire vous permet d’éviter l’utilisation des produits comme les insolubilisants, les floculants qui se trouvent être plus chers. D’autres techniques sont largement plus pratiques et mieux accessibles d’un point de vue financier. Parmi les différentes méthodes de traitement des eaux usées par électrocoagulation mémoire,il y a

  • la neutralisation,
  • l’insolubilisation,
  • la coagulation,
  • la séparation des boues

Ces techniques permettent de répondre au mieux aux exigences qualitatives et quantitatives des applications fréquemment utilisées comme la galvanoplastie, l’usinage chimique, le traitement de surface, le polissage, etc.

La neutralisation est une technique qui consiste à corriger la concentration en pH. Pour cela, on ajoute de base pour remonter et de l’acide pour descendre.

Pendant l’insolubilisation, les effluents sont conduits à travers des électrodes (cathode, fer, anode, aluminium). L’insolubilisation des métaux se fait par la suite via un courant électrique qui sert à casser les complexants. Ainsi, les insolubilisants qui sont des réactifs chimiques plus chers sont remplacés par le courant électrique. Cette méthode a pour avantage de maintenir la qualité du traitement en fonction des complexants utilisés. Ce qui n’est pas le cas pour les systèmes physico-chimiques qui nécessite l’adaptation de l’insobulilisant.

En quoi consiste le principe de la coagulation ?

Le principe de la coagulation s’effectue également avec du courant électrique qui est utilisé en complément des réactifs chimiques appelés coagulants. Ce qui permet de limiter les coûts d’exploitation. Le coagulant est formé par des ions polarisés et de l’anode qui se décompose. D’où la formation des ions AI3+ qui sont des coagulants.

La technique de la séparation des boues fait également partie des méthodes de traitement des eaux par électrocoagulation. Les boues sont donc séparées par un décanteur centrifuge. La séparation des boues peut également se faire par écoulement gravitaire, par pompage, par décantation ou par filtration sur filtre-presse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.