Garde à domicile pour personnes âgées : quand c’est possible ?

D’après l’Organisation mondiale de la santé, une personne est dite âgée lorsqu’elle atteint 60 ans. Or, à cet âge elle peut encore disposer de toutes ses facultés physiques et psychologiques. À ce moment, elle n’a pas besoin de garde à domicile. Cependant, lorsqu’elle montre des marques de faiblesse, l’aide d’un auxiliaire de vie peut être indispensable. Quelles sont ces marques ?

Détérioration de l’état physique

Le corps humain se dégrade naturellement au fil du temps, à cause du processus de vieillissement. Certes, certaines personnes y résistent mieux que d’autres, mais plus l’âge avance et plus l’état physique se détériore. Lorsqu’un individu montre des signes de fragilité, il est important de suivre l’évolution de sa santé et de le traiter. Ceux-ci risquent de nuire à son autonomie et à son mode de vie. Ces signes sont : la difficulté à se déplacer, les chutes, la perte des sens, le surpoids ou la maigreur. Une fois qu’ils se manifestent, l’intervention d’un professionnel en aide aux personnes âgées devient nécessaire. Il peut l’accompagner tous les jours, notamment lorsqu’il commence à perdre son autonomie.

Problème d’autonomie

Des symptômes plus faciles à reconnaître annoncent la nécessité de faire intervenir une assistante de vie. Parmi eux compte la difficulté à accomplir les tâches courantes. En vieillissant et en s’affaiblissant, les séniors perdent leur autonomie. Par exemple, ils ont du mal à se vêtir ou ils refusent de prendre leur douche par peur de tomber. Parfois, ils préfèrent rester en retrait par rapport à la société pour éviter de faire face à des situations problématiques. Ne pouvant préparer à manger, ils ne s’alimentent plus correctement. Lorsque ceux-ci apparaissent, les proches doivent agir et demander de l’aide à un expert en accompagnement des séniors.

Altération des fonctions psychiques

Outre les changements d’ordre physique, les changements psychiques annoncent la nécessité de contacter une assistante de vie. Ils semblent souvent insignifiants, mais ils peuvent avoir des impacts sur le comportement des séniors. Parmi les plus communs figurent les difficultés à construire des phrases significatives et à s’orienter. L’instabilité de l’humeur et la perte de mémoire en font également partie. À propos de ce dernier indice de faiblesse, la personne âgée commence souvent par oublier les mots ou les noms.

Apparition de diverses maladies

Les troubles psychiques et la perte de l’autonomie s’associent parfois à des problèmes de santé. En effet, en prenant de l’âge, l’organisme humain perd son immunité et s’expose à différentes maladies. La maladie de Charcot ou sclérose latérale amyotrophique, par exemple, est l’une des plus fréquentes. Elle s’attaque aux neurones et affecte progressivement l’autonomie. La maladie de Huntington est aussi une maladie neurodégénérative courante chez les séniors. Elle nuit à leur capacité cognitive, motrice et psychique. La dégénérescence maculaire est un autre problème de santé lié à l’âge. Il s’agit d’une maladie de la rétine qui survient souvent vers 50 ans. Elle entraine la perte de l’acuité visuelle, puis la dépendance. L’apparition de ces maladies liées au vieillissement indique la nécessité de contacter un spécialiste en aide aux personnes âgées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *