Comment rénover une maison mitoyenne humide ?

rénovation maison mitoyenne

Comment rénover, réhabiliter ou moderniser une maison mitoyenne ?

L’un des problèmes les plus courants dans les anciennes propriétés que vous rencontrerez lors d’une rénovation de propriété est l’humidité. L’humidité entraîne de nombreux problèmes comme la présence de moisissure, de mérule, de salpêtre. Il faut d’abord observer quelles sont les pièces humides dans votre maison. Généralement, les caves et pièces du rez -de -chaussée en façade Nord sont plus humides. Mais cela dépend de la source de cette humidité.

L’humidité peut pénétrer dans les habitations de plusieurs façons comme par exemple : l’humidité ascensionnelle, les infiltrations d’eau et l’humidité causée par la condensation.

Dans les anciennes maisons mitoyennes, il est courant de toutes les rencontrer !

A chaque problème son traitement, si vous n’êtes pas un grand bricoleur il faudra surement faire appel à un spécialiste de la rénovation des pièces humides. En faisant intervenir un professionnel vous pourrez peut-être bénéficier de primes à la rénovation.

humidité maison mitoyenne réhabilitation

Pourquoi ma maison est humide ?

De l’humidité est souvent présente au rez-de-chaussée, en effet, les maisons de cet âge n’avaient pas le luxe d’une membrane visqueen sous le sol, qui assure l’étanchéité des constructions modernes. Dans le temps, des dalles de carrière étaient posées sur une fine chape à base de ciment, qui était ensuite recouverte de cendre, ou parfois juste de la terre. Cette technique permettait de garder les sols secs mais ne garantit pas une totale étanchéité lors des mois très humides.

Il faudra parfois envisager le retrait et le re-bétonnage des sols de votre cave humide. N’hésitez pas à vous lancer dans ce chantier si le sol est déjà un peu hors de niveau. Votre traitement pourrait consister à appliquer un traitement de nivellement de béton hydrofuge coulé sur les zones basses, suivi d’une couche de nivellement de finition pour améliorer les niveaux du sol. le béton armé coulé est posé en quelques heures et peut être parcouru quelques heures par la suite,

L’humidité ascensionnelle

L’humidité ascendante du sol n’est pas toujours le problème principal des propriétés, cela dépend de la conception des murs de fondations. Cependant, si vous rénover il sera opportun d’en profiter pour enlever tout le plâtre, et procéder à différents traitements à la base des murs de façade. Cela peut être des injections, un cuvelage intérieur ou extérieur ou la création d’un drain.

L’humidité pénétrante

Les problèmes d’infiltrations sont souvent confondue avec l’humidité ascendante ou la condensation. C’est un souci assez répandu au premier et deuxième étage des maisons mitoyennes belges, principalement en raison du fait que le toit est ancien et non feutré. Le problème avec l’humidité, c’est qu’après avoir mouillé le plâtre (introduisant plus d’humidité dans la demeure), l’humidité peut rester dans les briques et réapparaître plus tard sous forme de taches ou de cloques sur le plâtre.

Pour éviter cela, il faut inspecter vos toitures et en particulier, les corniches, les gouttières, les rives, les solins autour des cheminées et des velux. Dans les cas mineurs, un peu de mortier pourra empêcher le ruissellement et l’infiltration pour éviter que de futurs problèmes ne reviennent dans la maison. Le mortier de cuvelage (mortier de tanking) , souvent utilisé dans les caves, les piscines, etc. fournit une surface imperméable qui dévie l’eau et l’humidité. Dans les cas les plus graves il faudra envisager une rénovation de votre toiture par un couvreur. Dans les maisons mitoyennes, il est souvent difficile d’accéder aux toits sans équipement. Ne prenez pas de risque et faites-vous aider par un professionnel.

Et la condensation ?

Dans le cadre d’une rénovation, on pense souvent à remplacer les châssis simple vitrage pour des châssis de fenêtres double vitrage en PVC, pensant que cela va résoudre les problèmes d’humidité d’une pièce.

De nombreuses maisons ont eu des fenêtres remplacées par du PVC, mais malheureusement, cela rend souvent la maison beaucoup plus «scellée» et ne permettait aucune ventilation de fond dans la maison. Ceci, combiné au fait que les anciennes propriétés étaient thermiquement inefficaces dans de nombreux autres domaines, comme l’isolation, conduit rapidement à une accumulation de condensation dans la maison – cela peut apparaître comme de la moisissure, des gouttes d’eau autour des fenêtres et une humidité générale dans la maison.

Pour éviter que de l’humidité de condensation n’apparaisse à l’avenir, toutes les fenêtres doivent être équipées d’une grille de ventilation. Cela permet une aération de fond des pièces et permet des changements d’air dans la maison, aidant ainsi à éviter la condensation et l’apparition de moisissures.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *