Quelles sont les différentes branches de la chaudronnerie ?

Différentes branches de la chaudronnerie

La chaudronnerie est l’une des branches de la métallurgie. Sur ce, elle travaille sur le métal en feuille. C’est à partir de ce dernier que le chaudronnier conçoit divers objets utiles au quotidien de chaque ménage. Il fabrique également des équipements industriels destinés au secteur de l’industrie. C’est pour cela que certains ouvrages chaudronnés sont de petites tailles, d’autres sont de grandes dimensions. Ainsi, la chaudronnerie se divise en plusieurs branches. Mais quelles sont ces branches ? Quels sont les ouvrages ainsi réalisés en chaudronnerie ?

Les différentes branches de la chaudronnerie

Au sein d’une entreprise de chaudronnerie et de tuyauterie comme Castel CT, différents types de matériaux sont utilisés. Le chaudronnier utilise par exemple le cuivre, le zinc, l’acier, le plomb, le laiton ou l’aluminium. Selon l’épaisseur de ces matériaux, la chaudronnerie est divisée en plusieurs branches, à savoir :

  • la serrurerie ou la métallerie (la ferblanterie) et la chaudronnerie légère : elles concernent le travail sur le fer blanc et les métaux ayant une épaisseur inférieure à 1mm ;
  • la tôlerie : c’est une branche qui façonne, forme et assemble les pièces légères de 1 à 3 mm d’épaisseur comme la carrosserie, les capots d’ordinateur, la ventilation, l’aviation, … ;
  • la chaudronnerie moyenne : elle travaille sur les métaux ayant une épaisseur de 10 à 50 mm. C’est le cas pour les ensembles mécano-soudés, les citernes et les réservoirs ;
  • la chaudronnerie lourde ou grosse chaudronnerie : comme son nom l’indique, elle œuvre sur les matériaux ayant une épaisseur importante de 50 à 500 mm. Elle concerne par exemple les industries travaillant pour les nucléaires ou l’énergie.

Ainsi, chacune de ces branches fabrique des produits différents. Selon l’épaisseur des matériaux utilisés, une entreprise de chaudronnerie peut réaliser plusieurs ouvrages chaudronnés de différentes tailles.

Quelles sont les différentes réalisations de la chaudronnerie ?

Pour fabriquer un ouvrage, le chaudronnier travaille en atelier. Il utilise les différentes méthodes de chaudronnerie afin de concevoir un produit de qualité. Pour cela, il adopte le traçage, puis la retreinte ou l’emboutissage, ensuite le planage et enfin l’assemblage. Pour ce dernier, si l’ouvrage réalisé est de grande dimension, le chaudronnier le fait sur le chantier.

Sur ce, le chaudronnier peut fabriquer des appareils utiles au quotidien de chaque ménage. C’est le cas pour les appareils électroménagers, le chauffage, la chaudière et la ventilation. Il est capable aussi de concevoir des mobiliers métalliques. En outre, la fabrication des pièces métalliques pour les moyens de transport fait partie de son travail. Concernant la chaudronnerie lourde, le chaudronnier conçoit des skids, des conteneurs et divers équipements de raffinerie. A part tout cela, il peut produire des cuves alimentaires ou chimiques, des silos à grains, des pièces de charpente métallique, etc.

Quels sont les différents outils utilisés en chaudronnerie ?

Pour pouvoir réaliser ces différents ouvrages, le chaudronnier utilise différents outils et matériels. Cependant, leur manipulation nécessite des compétences. A cela s’ajoute la maîtrise des différentes méthodes énoncées ci-haut. Cela lui permet de travailler en toute sérénité.

Sur ce, dans la boîte à outils d’un chaudronnier, il doit y avoir des outillages de chaudronnerie de base. Parmi ces outillages, il y a le maillet, le burin, la scie à main, la clé à molette, la pince, l’étau, etc. En outre, il a besoin de tout le matériel pour souder comme le chalumeau, le découpeur plasma et le poste à souder. Comme pour tous les métiers à risque, le métier d’un chaudronnier nécessite aussi des équipements de protection. C’est le cas pour les gants, les lunettes de protection, les chaussures de sécurité, un masque de soudure et un casque anti-bruit.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.