Le métier d’électricien

électricien

Comme bon nombre de métier dans le domaine du BTP, l’électricien 77 a l’avantage de pouvoir varier ses activités ou, au contraire, de choisir une spécialité dans un domaine très pointu. Il peut en effet, œuvrer chez des particuliers, chez des professionnels ou pour des entités publiques particulières. Il peut aussi travailler à l’intérieur comme à l’extérieur. Voici plus d’informations concernant ce poste.

Qu’est-ce qu’un électricien ?

Toute personne qui a fait des études ou qui a suivi des formations techniques dans le domaine de l’électricité est appelée électricien. Mais comme étant déjà dit, ces personnes peuvent avoir des spécialités ou des fonctions différentes.

Dans la plupart du temps, l’électricien 77 prend en main la réalisation des installations électriques. Il peut aussi faire des modifications, des travaux de rénovation ou des dépannages sur ces installations. Avant de se mettre dans le vif de son métier, il peut être mené à faire un diagnostic du chantier et un établissement de devis. Il peut aussi devoir interpréter les devis et les plans qui ont été conçus par un architecte. C’est principalement le cas pour les nouvelles constructions ou bien pour les bâtiments rénovés dans leur intégralité.

Hormis les grands travaux, ce professionnel peut aussi s’engager à faire des petites manipulations, de différentes difficultés comme l’installation des interrupteurs et des prises, le raccordement au disjoncteur, la mise en place des panneaux de brassage, et bien d’autres encore.

L’électricien est également sollicité pour faire des opérations de dépannages en tout genre incluant les entretiens préventifs.

Pour être au courant des nouveautés en matière d’appareillages, etc., il doit suivre la perpétuelle évolution de la technologie.

La qualité de son service est régie par la norme européenne ou française. Un vrai professionnel doit donc avoir une qualification de ces normes. L’obtention de ce type d’agrément est une sorte de gage de sécurité et de qualité pour les clients.

Les avantages et les aléas du métier d’électricien

Comme étant déjà mentionné plus haut, il y a plusieurs sortes de fonctions d’électricien. En plus des généralités, un électricien du 77e peut aussi avoir sa spécialisation. A titre indicatif, il y a :

  • les électriciens installateurs domestiques qui travaillent principalement chez les particuliers pour faire leurs installations domestiques ;
  • les électriciens en rénovation qui œuvrent dans le domaine de la réhabilitation de bâtiment et qui interviennent dans la mise en place de la domotique ;
  • les électriciens en haut voltage qui agissent dans le domaine des réseaux de transport et de centrales électriques ;
  • les électriciens industriels qui sont des ouvriers dans l’électrotechnique et la modernisation à traversun milieu exposé au courant fort et aux tensions élevées ;
  • et les électriciens à leurs comptes qui doivent être polyvalents pour répondre à tous les besoins de leurs domaines. Hormis leur principale activité en tant qu’électricien, ils doivent aussi savoir endosser d’autres responsabilités en management, en business, en marketing et commerce, en comptabilité, en contrôle qualité, en secrétariat, etc. En effet, la réussite de son travail repose exclusivement sur lui et ses compétences.

Les électriciens qui viennent de sortir de leurs centres de formation ont le choix entre travailler à leurs comptes ou bien à travailler pour le compte d’une entreprise. Ils peuvent aussi décider de poursuivre leurs formations pour obtenir des diplômes leur permettant d’avoir d’autres qualifications.

Contrairement à d’autres professions qui peuvent galérer pendant plusieurs années pour trouver un poste, un électricien du 77 peut tout de suite trouver un premier boulot après ses formations car ce métier est très sollicité. En effet, leur nombre est considéré comme insuffisant en France en particulier.

Pour ce qui est de son salaire, l’électricien novice peut gagner le SMIC. Au fil des années et avec plus d’expériences, son gain peut grimper considérablement. Et s’il travaille au sein d’une entreprise, son poste peut évoluer. Il peut devenir chef de projet, chef de chantier, chez d’équipe, gérant, etc.

Toutefois, il faut noter qu’un électricien est souvent mené à travailler plus de 40 heures par semaine. En outre, il doit aussi être disponible à n’importe quelle heure de la journée et cela, 7 jours sur 7. C’est surtout le cas des électriciens qui travaillent dans le domaine industriel, qui travaillent comme dépanneur ou bien qui œuvre dans l’univers de la rénovation.

C’est une profession à risque qui expose l’ouvrier à un danger imminent comme l’électrocution qui pourrait être fatale en cas d’une haute tension. Il peut aussi travailler en hauteur qui lui expose à des risques de chute.

L’électricien devrait souvent porter des charges lourdes et travailler dans des conditions inconfortables. Il peut même être obligé d’intervenir dans un environnement hostile.

Hormis le stress, son travail peut être fatiguant. Cependant, les contraintes sont variables en fonction du poste et de la spécialité de la personne.

Le cursus scolaire d’un électricien

Pour devenir électricien dans le 77, il faut bien choisir la branche ou la filière à laquelle faire son inscription après la classe de 3e.

Pour avoir toutes les compétences requises, l’idéal est de débuter à intégrer le niveau le plus bas, plus exactement le niveau V pour s’initier après la classe de 3ème. L’apprenti a le choix entre le CAP ou le BEP en adoptant la spécialisation électricien. Pour obtenir ces deux diplômes, il faut encore suivre deux années d’études. Il faut noter que le contenu des formations n’est pas le même bien que la filière soit similaire.

Un apprenti électricien issu du niveau IV doit poursuivre sur deux autres années de formation pour obtenir le diplôme de bac professionnel en électricité.

En ayant le bac, l’apprenti a accès aux études supérieures du niveau III et du niveau II. Pour la formation de niveau III, il faut passer encore deux ans en formation et obtenir un diplôme de BTS en électricité. Ce dernier permet de postuler en tant qu’assistant ingénieur. Il peut aussi donner accès au poste de maintenancier des systèmes électriques, d’installateur et de chef d’équipe.

Après les études du niveau II, l’étudiant est sanctionné d’un diplôme de licence professionnelle en électricité. Il peut viser un poste encore plus haut selon la structure où il travaille.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.